Résumé de livres

Ces idées qui collent

Résumé du livre de Chip et Dan Heath

 

 

Pourquoi certaines idées survivent et d’autres meurent ?

Qu’est ce qui rend les cours de ce professeur si passionnant au point que son amphithéâtre est toujours plein ? Comment ce manager s’y prend-il pour être aussi persuasif ? Qu’est ce qui fait qu’un message de santé publique nous frappe durablement ? Pourquoi certaines idées fausses ont la vie si dure ? Et certaines idées brillante ont le destin d’étoiles filantes ? Bref, qu’est ce qui fait qu’une idée colle ? Ou meurt…. ?

 

Pourquoi certaines légendes urbaines continu de coller malgré les technologies actuelle comme celle de la muraille de chine qui serait la seule visible depuis l’espace! Je suis sûr que maintenant que vous y pensé vraiment, vous trouvez ça ridicule! on ne verrais pas les autoroutes, ligne de chemin de fer…

Les auteurs nous expliquent comment faire coller les idées en 6 point clés. Je vous les détaille ci-dessous :

 

  1. SIMPLICITÉ

Il s’agit de trouver la substance moelle. Il faut faire simple et concis. Nous devons définir la chose la plus importante du concept, pour mieux l’expliquer.

Nous pouvons aussi comparer l’objet inconnu à quelque chose que tout le monde connait comme par exemple si nous voulons décrire un POMELO, nous allons nous appuyer sur un fruit similaire comme le PAMPLEMOUSSE.

 

  1. INATTENDU 

Brisez le modèle! Il s’agit d’attirer l’attention, de créer la surprise. Nous avons tous une machine à deviner qui nous aide à découvrir la chute bien trop tôt. Ici le principe est de mettre en échec ce sixième sens.

Vous devez également retenir l’attention, créer un intérêt. L’une des solutions proposées par les écrivains est de mettre en place une énigme. Posez une question dans votre introduction et répondez s’y en conclusion.

 

  1. CONCRET

Aidez les gens à comprendre et à se souvenir en leurs donnant un contexte concret comme ce professeur de mathématiques asiatique qui place 5 rangés de tuiles sur une table, avant d’en enlever 3. Puis demande à ses élèves « combien en reste-t-il ? » Ou encore la famille Ferrari (créer de toute pièces) à Disney pour aider les équipe ce projeter plus facilement et imaginer cette famille profiter du parc afin d’améliorer l’organisation.

Il faut être précis. Plus nous donnons de détails plus notre exemple est concret.

Si je demande de me donner 5 objets blanc vous mettrez plus de temps à me repondre que si je vous demande 5 objets blanc dans le frigo !

 

  1. CRÉDIBILITÉ

Il est nécessaire que les gens vous croient. Il y a deux sortes de crédibilités. La première externe. Elle vous ai apporté par une autorité connu. Comme un joueur de tennis qui recommanderai une marque de raquette. Ou encore d’illustre inconnu qui auraient gagné un grand tournoi de tennis grâce à cette fameuse raquette !

La seconde est interne. Il s’agit d’utiliser des détails convaincants et précis, comme la couleur d’une brosse à dents ou une exacte : 8h37 au lieu de vers 8h30 (encore une fois, comme quoi les détails sont importants. Je n’arrête pas de le dire !)

Utilisez des statistiques accessibles et rapporter les à l’échelle humaines. Je m’explique. L’auteur prend l’exemple de têtes nucléaires (peu de gens en ont vu en vrai. On ne visualise pas leurs tailles) comparés à des balles (plus accessible)

 

  1. ÉMOTION

Une fois tout cela mis en place, il va falloir que les gens se sentent concernées. Goodyears la bien compris. Il ne dit pas « Les gens se sentirons en sécurité avec les pneus Goodyears » mais bien « VOUS vous sentirez en sécurité avec les pneus Goodyears ! » Tout comme Mère Theresa ne s’intéresse pas à une cause mais à l’individu. Si je vous parle de la famine en Afrique, le sujet est trop vaste pour se sentir affecté, alors que si je vous parle de Sully, cette petite fille qui n’arrive plus à marcher car elle est trop faible pour marcher et que c’est son frère âgé de 6 ans qui a pris sa corvée… Vous allez tout de suite vous sentir plus impliqué.

Autre chose. Il faut faire attention au sens cognitif des mots trop utilisé qui ont perdu de leurs valeurs comme par exemple le mot : unique qui a perdu sa valeur. Pensez à changer les mots et à utiliser à votre avantage le pouvoir des associations.

Dernière chose, importante : ne supposez jamais que les gens savent !! c’est que les frères HEATH appellent la malédiction du savoir

 

  1. HISTOIRE

Maintenant, il faut amener les gens à agir. Les histoires sont comme des simulateurs, elles expliquent aux gens comment faire, à percevoir comment un problème peut évoluer. Elles inspirent et donnent l’énergie d’agir.

 

Pour conclure : Ça colle !!

 

Utilisez ce qui colle comme ce gens de slogan : les mecs sympas finissent dernier.

Les qualités d’oratoire ne sont pas nécessairement des qualités qui font que ça colle.

Les six principes aident les gens à :

  • Etre attentifs                                        Inattendu
  • Croire et être d’accord                        Concret
  • Comprendre et se souvenir               Crédibilité
  • Se sentir concernées                           Émotion
  • Agir                                                         Histoire

 

La simplicité est précieuse tout au long du processus. Plus important, elle vous dicte quoi dire !

 

Vous avez tous les ingrédients pour faire coller vos idées,

A vous de jouer!

 

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *